Résilience Organisationnelle Association CIRERO Centre d'Ingénierie et de REcherches en Résilience des Organisations
Home » Les résiliences » Résilience organisationnelle

Résilience organisationnelle

Résilience organisationnelle

Résilience organisationnelle

La résilience est une porte ouverte à la reconstruction de l’identité. Dans le langage courant, la résilience se définit comme « l’art de rebondir ». Nous décrivons la résilience en tant que processus et rassemblons les conditions favorables à l’émergence de la résilience au sein de l’organisation. Il existe des liens entre la gestion du changement et la résilience.

Partant de la survenance d’un choc ou d’un bouleversement au sein de l’organisation, nous allons examiner ce qui se produit. Nous allons identifier :

  • les phases de rupture
  • Observer le cycle de vie de la crise
  • Apprécier les processus de structure, de stratégie et de management
  • Etudier les résistances face à un choc

La crise peut adopter des formes différentes : le choc, la tension ou la surprise. En situation de crise les individus sont aux prises avec le sens, sa déconstruction et sa re-construction. Plusieurs formes de rebond sont possibles en situation de crise: l’effondrement et la résilience.

 

Résilience organisationnelle Rebondir face aux turbulences :
Consultez les pages 74 à 76

Lectures conseillées

Résilience et reconstruction durable : que nous apprend La Nouvelle-Orléans ?
 
Cet article de Isabelle Maret et Thomas Cadoul illustre la conjonction d’éléments en faveur d’un redéploiement urbain durable dans un environnement sujet aux ouragans.

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=AG_663_0104

 

Résilience en entreprise

Le milieu interne, regroupant l’ensemble des forces internes à l’entreprise et qui contraignent les actions de ses différents agents. Ce milieu est constitué par la connexion de processus, de technologies, fonctions, structures et agents humains qui sont en interaction. On y observe la synergie de ces différents sous-systèmes. La dynamique du milieu interne en relation avec le milieu externe dépasse chacune de ces composantes et peut être la source de blocages ou de chocs endogènes (changement de stratégie de l’entreprise, plan social…).

L’environnement externe est le contexte le plus vaste dans lequel l’entreprise évolue et d’où elle tire ses ressources matérielles, financières, symboliques, culturelles. L’entreprise entretient avec son environnement un rapport soigné, elle y puise les ressources dont elle a besoin mais ces relations sont souvent la sources de perturbations.

Cartographier le milieu

On pourrait établir une carte de l’entreprise dans son milieu, présentant chacun des sous systèmes :

Le sous-système technologique définit l’état de la technologie au sein de l’entreprise, ainsi que les relations qu’elle entretient avec les autres sous-systèmes (notamment on notera ici les risques technologiques ou les dépendances des autres sous systèmes).

Le sous-système fonctionnel comprend l’ensemble des relations opérationnelle au sein de l’entreprise, cela comprend l’ensemble des procédures, donc des ressources informationnelles, interpersonnelles, bref tout ce qui forme l’organisation de l’entreprise. Les dynamiques propres à ce sous-système orchestrent l’apprentissage, l’innovation, les coopérations inter-services.

Le sous-système structurel constitue l’ensemble des relations qui se sont instaurées à force d’habitude, par réglementation, il comprend aussi les usages culturels, les règles éthiques…

Le sous-système directif décrit l’impact de la stratégie de l’entreprise sur les relations interne. Ce sous-système est par essence en perpétuelle évolution, il est composé de relations d’exécution qui visent à garder le cap sur les objectifs fixés et de relations d’ordre politique qui visent à modifier les valeurs, les normes, les objectifs.

Résilience organisationnelle Rebondir face aux turbulences :
Consultez les pages 61 à 87

Lectures conseillées

Diane Coutu,  How Resilience Works   ,Harvard Business Review, 2002